Étiquettes

,

Tome 6, L’Assassin Royal de Robin Hobb

Résumé

A la tête d’une déroutante procession – la reine Kettricken, la propre femme de Vérité, la mystérieuse Caudron, Astérie la ménestrelle et le fou -, Fitz poursuit son chemin sur la voie magique. Une quête toujours plus ardue car incessante est la traque menée par Royal, son ennemi juré, et ses meilleurs artiseurs et soldats d’élite, pour les retrouver et les tuer. S’enfonçant avec difficulté dans une contrée oppressante habitée d’étranges présences. Mais où se terre vérité et… est-il seulement encore vivant ?

Du vrai Du beau Fantasy

Nous voilà donc à la fin du premier cycle et quelle épopée dis donc !

Parlons d’abord de ce cycle… Robin Hobb a le don de créer des personnages profonds et complexes autant que des univers passionnants et vivants. La qualité du récit est indéniable, même si les tomes ne sont pas tous de même substances. Enfin ça, c’est la faute au découpage des tomes de la version française !

On retrouve un héro dépassé par les évènements, par l’Art aussi. Néanmoins la fin est vraiment spectaculaire et Fitz montre tout son courage. On en apprend aussi beaucoup sur ses compagnons, le lien qui l’unit au fou, sur Caudron, la ménestrelle… Je suis d’ailleurs toute prête à faire mes excuses à Astérie pour l’avoir si durement jugée…

Le récit apporte son lot de surprises, d’émotions. Vraiment vous ne serez pas déçus !