Mots-clefs

,

L’ombre indispensable

Formule soyeuse, au fini mate, glisse délicatement et se fond facilement. Disponibles dans une large gamme de couleurs pour les paupières, elles peuvent aussi souligner le regard ou définir les sourcils. Bobbi recommande de toujours utiliser une base hautement pigmentée, telles que les couleurs Bone ou Banana (pour les peaux trés mates à noires) pour fixer la couleur. Les teintes peuvent facilement être utilisées seules ou assemblez dans les nouvelles palettes de maquillage.
 
Mon test
Packaging: 4/5
Texture: 5/5
Facilité d’utilisation: 5/5
Tenue: 2/5
Conclusion: 4/5
 
Voici dans sa petite boîte noire mon fard à paupières de base. Pourquoi de base ?
Et bien c’est la couleur qui se rapproche le plus de ma peau, que je la mets en touche lumière juste en balayage sur la paupière comme « couleur de base » pour unifier le tout.
En premier, j’adore sa texture douce qui glisse tout seul. Pas de paillettes, pas de matité toute sèche. Parfait.
Je trouve qu’elle aide certains fards plus récalcitrants à se poser et se mélanger.
Et en plus, elle n’est pas trop jaune, ni trop rose pour donner un petit coup d’éclat. Elle se fond à la peau sans donner cette espèce d’effet « plaqué ».
Son bémol car il y en a quand même un. C’est sa tenue insuffisante sur mes paupières grasses si je ne mets pas de base type shadow insurance de Too Faced en dessous.
Je ne change plus, je le garde.

Publicités