Étiquettes

, ,

Je voulais une poudre compacte, parce que dit compact dit praticité pour la trimbaler. Je voulais une poudre « classique » dit je suis un mythe, presque tout le monde se doit de m’essayer parce que tout le monde dit que je suis trop bien.

Et avec tout ça, je suis tombée sur la Poudre Universelle, un des musts de Chanel.

Chanel, c’est un packaging bien reconnaissable: Noir, laqué, classe, le logo blanc au milieu, pas d’erreur de la poudre, au blush, aux 4 ombres c’est le même à chaque fois.

Le miroir est de taille honorable, la houpette est toute fine, pratique pour les retouches en journée. Ou même à appliquer le matin. Ce que je fais parfois, c’est d’appliquer la poudre avec la houppette en un mouvement de « roulement » et ensuite l’enlève l’excédent au pinceau. Bien sûr, nettoyez souvent la houpette même si c’est triste que le logo Chanel s’en aille au premier lavage.

La poudre est fine, toute douce et une fois appliquée on a un joli teint veloutée. Elle n’est pas réellement matifiante à proprement parler mais ma peau mixte apprécie son confort . Même si une retouche ou deux en journée est nécessaire… C’est pas mal. Elle n’est pas hydratante non plus, et peut marquer un peu les zones sèches.

Je l’utilise parfois même en base de poudre sur toute la paupière pour que les fards plus diffiçiles se fondent plus facilement.

Elle donne un joli teint tout en transparence mais je ne la trouve peut-être pas assez lumineuse. Attention, j’ai pas dit pailletée, irisé ou avec un quelconque glow. Mais comprendra qui pourra…

La Poudre Universelle fait quand même bien son job. C’est un plaisir de la sortir de son sac et de sa petite pochette. Elle mérite bien son attribut de « classique ». Même si la teinte 30 est proche de ma carnation, je pense quand même que j’aurais du prendre la teinte 20. Pour plus de transparence et de luminosité car il parait qu’il fait prendre sa poudre un chouille plus clair (de 1/2 à 1 ton plus clair).

Je retournerais volontiers vers elle, un de ses jours. Si je la finis un jour d’ailleurs. Parce qu’on en voit pas la fin, elle a une très bonne durée de vie !

Publicités