Étiquettes

de Guillaume Musso

Résumé:

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire. Impossible ? Et pourtant… Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant…

Une histoire romanesque

Le prologue est une série d’extraits de journaux à scandales et people qui relatent l’amour et la déception de Tom pour une femme qui vont le faire sombrer et tomber dans une incapacité totale d’écrire. C’est un peu bizarre de commencer un livre comme cela mais pas inintéressant comme idée. Vous pouvez vaguement le survoler ou même sauter le passage de toute façon, le reste de l’histoire n’en sera pas grandement affecté.

C’est un livre très romanesque, avec plusieurs phases très intéressantes telle l’escapade au Mexique, on dirait un road movie puis une course contre la montre/la mort…

La lecture est bourrée de références littéraires, de citations aussi en début de chaque chapitre. J’ai beaucoup aimé tous ces clins d’oeil qui sonnaient juste.

L’écriture est fluide et j’ai avalé le roman assez rapidement. Je n’avais lu aucun des livres de Musso, je n’avais pas d’a priori mais j’ai entendu que ce livre était son meilleur. Et je l’ai adoré.

On s’attache à l’histoire, à Billie aussi. Les personnages « secondaires » qui ne le sont pas tant que ça, sont assez réussis. Le roman est coupé de flash back, de lieux, de personnages, ça pourrait être fouilli et confus mais ce n’est pas le cas.

Aucune déception en vue si vous n’avez pas lu ce livre. L’histoire, les rebondissements, le final, c’est une réussite. C’est très bien conté, on se laisse porter mais certains passages sont quand même en deça par rapport à d’autres excellents. C’est parfois un peu cliché et mielleux mais ça passe bien. Et le final est surprenant.

J’ai passé avec La fille de papier un excellent moment, je recommande chaudement.

J’aime lire et j’espère que vous appréciez le retour de la rubrique lecture un peu plus classique que des livres de maquillage !