Mots-clefs

Il y a eu énormément d’ouvrage sur Marilyn Monroe, romans, biographie, films… J’ai vu un seul film retraçant sa vie, quelques reportages mais je n’ai lu aucun livre. Lire la vie de quelqu’un par le biais d’un autre n’a rien de vraiment intéressant pour moi. Et justement ce livre change la donne.

Marilyn Monroe, je l’ai toujours vu sensible et triste. Elle fait aussi partie des personnes qui me fascinent.

Je me souviens que l’un de mes professeurs d’art plastique, lors d’un cours (je ne me souviens plus très bien du contexte), nous a présenté une photo de Marilyn sur un tournage où elle tenait le livre à l’envers. Je vous passe les commentaires de lui et des autres sur sa pauvre capacité intellectuelle, etc… Blonde et sexy = Pas de cerveau. J’ai appris plus tard – dans un reportage – que l’actrice portait des lunettes vraiment correctrices et elle ne voyait rien…

Avec ce livre, on découvre Norma Jeane Baker, la vraie. Pas le sex symbol, pas la star, pas Marilyn Monroe. Une personne très sensible, avec peu de confiance en elle, littéraire et poète.

Le livre est un recueil de papiers volants, de carnets avec poèmes, pensées et notes, des lettres, etc… Le tout entrecoupé de photos d’elle dans sa vie privée, souvent avec un livre à la main d’ailleurs. Des écrits de la jeune femme de 1943 à 1962, de ses 17 ans à la veille de sa mort.

Il y a beaucoup d’auto-analyse, de souffrance, de peur des autres, de solitude dans ce qu’elle a écrit. Elle a d’ailleurs laissé énormément de notes personnelles et intimes. C’est très touchant de parcourir tout cela et on se sent vraiment au plus près de la personne.

Elle aimait les livres, la poésie moderne, travailler et elle prenait des leçons. Elle voulait qu’on la voit autrement que la simple fille dénudée sur un calendrier. Norma avait peur de ne pas être à la hauteur, de mal faire et que l’on se moque d’elle.

Elle était intelligente. Je la vois comme telle, ne vous en déplaise monsieur le professeur d’arts plastiques.

Je vous conseille vraiment la lecture de ce livre, si vous êtes fan (cela va sans dire), si vous êtes curieux de voir ce qu’elle était vraiment aussi.

« Je cherche une façon de jouer ce rôle, ma vie entière me déprime depuis toujours – Comment puis-je incarner une fille aussi gaie, juvénile et pleine d’espoirs. […] quelque chose s’emballe en moi dans la direction opposée. »

Publicités