Mots-clés

L’Arcamonde, Tome 1
de Hervé Picart
Edition Le castor astral

 Résumé

Au cœur de la vieille ville de Bruges, une boutique au charme désuet et au nom troublant : L’Arcamonde. C’est le domaine de Frans Bogaert, gentleman distingué et cultivé qui se livre avec autant de flegme que de passion à ses activités d’antiquaire. Avec son assistante, étonnante réplique de Lauren Bacall, et à l’aide des instruments sophistiqués que recèle son atelier, Bogaert se livre à des expertises d’objets hors du commun. Quand une mystérieuse dame d’Utrecht au charme slave ouvre la porte de L’Arcamonde un soir de neige, Bogaert ignore que le dé ancien qu’elle tient en main va le plonger dans une enquête qui le mènera sur la piste des dieux de la Lituanie médiévale et de leurs rites les plus ténébreux…
Mon avis
Ce livre court à l’écriture fluide relate donc les aventures d’un antiquaire un peu particulier Frans Bogaert. Ce premier tome est suivi d’une série assez longue de 12 tomes prévus. Chaque livre conte la recherche d’un objet particulièrement énigmatique.
Frans enquête, tel Indiana Jones ou plutôt un semblant d’aventurier. Ici, il n’y a pas de folles expéditions dans des tombeaux oubliés, pas d’aventures super passionnantes à couper le souffle. Il aurait pu être un peu plus actif et impliqué.
Pourtant, le style d’écriture est agréable et le choix des mots donne une atmosphère un peu surannée très années 50. Effet rendu aussi avec les deux personnages récurrents, Frans Bogeart – Alfred Bogart et son assistante mystérieuse qu’il appelle Lauren Bacall.
L’histoire est un peu maigre je trouve, comme le nombre de personnages. C’est plat. J’ai l’impression que ce livre aurait pu être beaucoup plus et c’est une sensation désagréable d’inachevée.
Une bonne histoire qui fait un peu roman de gare et qu’on oublie aussi vite qu’il a été lu.
Publicités