Nous sommes sur le troisième et avant-dernier épisode de notre série sur le budget ! Aujourd’hui, je vais vous parler des différentes manières de faire ses comptes. Cela peut paraître un peu stupide mais mine de rien quelques astuces sont toujours bienvenues n’est-ce pas ?

Les livres de comptes

En premier lieu, un outil pour s’aider à garder un oeil sur ses transactions est toujours une bonne idée.

J’ai utilisé de simples cahiers d’écolier, Excel également sur mon ordinateur avec des tableaux que j’avais moi-même créé. Mais rien de tout cela ne m’a été aussi utile que mon Kakebo. C’est un agenda de compte japonais dont je vous ai déjà parlé ICI. Ma vie a changé avec cet objet et j’aime tellement écrire sur du papier… Je suis restée très old school par certains côtés.

A mon sens, les essentielles qui doivent figurer dans votre cahier ou autres sont:

– La somme dont vous avez à disposition pour le mois entier incluant toutes vos rentrées d’argent.

– Diviser cet argent selon plusieurs catégories que vous avez prédéfini. Vous pouvez également faire l’opération suivante : 50% pour les dépenses de la vie courante (loyer, nourriture, santé, etc.), 25% pour les loisirs, les soins, les vêtements et 25% pour mettre de côté. Bien sûr, c’est un calcul de base mais cela peut faire une piste.

– Garder une somme, pour chacune de ses catégories, à ne pas dépasser. Il est important d’avoir ses dépenses récurrentes mensuelles bien en tête et en vue.

Et non, vous n’êtes pas super woman on ne peut pas faire ses comptes de tête…

Vous pouvez aussi créer un carnet avec uniquement vos dépenses plaisirs beauté/fringues/etc. si le reste est géré avec facilité… Ou utiliser des applications sur votre téléphone portable.

Décider d’une somme

Là, nous allons nous pencher sur le sujet principal: le budget beauté. Décider d’une somme maximale à ne pas dépasser est une bonne idée.

Si vous avez vraiment peur d’aller encore trop loin ce mois-ci, n’hésitez pas à sortir cette somme en liquide et interdisez vous la carte de crédit. L’avantage c’est que cela apprend à vraiment compter. Rien de pire que de se rendre compte une fois à la caisse que « Ah bah non, j’ai dépassé ».

Cette somme peut varier selon plusieurs facteurs… Et surtout s’il vous reste de l’argent à la fin du mois sur ce petit budget plaisir égoïste, reportez le sur le mois suivant… 

Surveillez sa collection

Je vais me répéter avec un chapitre déjà abordé mais bon…

Si vous achetez sans même ouvrir les boîtes. Que ces achats sont vraiment lointain, ne vous posez même pas la question : Revendez-les. Il y a Ebay, Priceminister qui sont des sites de ventes très connus.

Troquez les produits dont vous n’avez pas besoin, revendez ceux que vous avez peu utilisé et gardé dans de bonnes conditions. Les forums et sites de trocs sont courants sur le net et beaucoup de blogs ont un vide vanity, pourquoi ne pas les utiliser ? D’ailleurs d’autre vides vanitys peuvent vous permettre d’avoir accès aux produits de vos rêves à moindre coût. L’occasion en cosmétique cela fonctionne aussi !

Créer un petit carnet avec les produits que vous souhaitez troquer ou vendre et notez -y vos rentrées d’argent. Ensuite vous avez plusieurs possibilités:

– Garder cet argent gagné pour le mettre de côté.
– Utiliser cette somme pour racheter d’autres produits.
– Utiliser la somme du maquillage vendu pour acheter dans une autre catégorie: Maquillage > Fringues, Fringues > Parfum.

Source: Inconnu

Eviter les pièges

Des promos, il y en a de plus en plus. Avec internet, nous avons accès façilement à celles du monde entier. En France, en dehors des soldes, je reçois tout le temps des offres sur ma boîte mail, par courrier…

Évitez de tomber dans les pièges promotionnelles, vous achèterez souvent plus par impulsion que par réels besoins. Après tout « oh là là à -20%, je ne peux pas passer à côté ? ». Sauf que maintenant des -20%, il y en a tout le temps. Profitez-en plutôt pour acheter des produits dont vous avez vraiment besoin ou vraiment envi. Après tout, sans envie on ne serait plus beauty addict. Évitez aussi de vous jeter sur les produits en soldes. La première chose que je me demande c’est: « L’aurais-je acheté non soldé ? ». Bien souvent, je repose la chose à sa place et je garde plutôt mon argent.

Gardez en mémoire, qu’en tant que fille vous allez avoir 10 000 envies à la seconde. Que de toute façon, si vous ne cédez pas maintenant une autre offre pointera le bout de son nez bientôt. Et oui, si vous ne cédez pas vous le regrettez peut-être mais ce ne sera pas la fin du monde car vous allez vouloir autre chose demain, dans une semaine, dans un mois…

Et faire attention à ses achats est plus satisfaisant que de tout avoir tout de suite n’est-ce pas ?

Décider d’une fréquence d’achats

Un excellent moyen de faire attention, au delà de la somme fixe à ne pas dépasser: C’est de décider d’une fréquence d’achats.

Imaginez donc un mois de 4 semaines et dites vous que vous n’avez le droit de vous acheter du maquillage, par exemple, que toutes les deux semaines. C’est à titre indicatif bien sûr.

Vous pouvez aussi décider d’une fréquence et d’une somme. Par exemple, je m’autorise à dépenser 20 euros, une fois par semaine.

L’exercice est intéressant car vous pourrez réfléchir aux produits qui vous plaisent vraiment. Moins de gaspillage et de produits non utilisés car la fréquence vous obligera à faire une liste et un gros tri.

Le cahier des envies

J’ai un vieil agenda marron qui me sert de Cahier à envies. Bizarre dit comme cela, il s’agit en fait de lister, classer par marques les produits et les couleurs que vous aimerez avoir.

Chaque marque a sa catégorie de produits et en dessous je note les couleurs qui me font de l’oeil. Mon cahier sert de wishlist, d’exutoire pour mes folies shopping et j’essaye de me cantonner à ce cahier quand je fais des achats. Il me permet d’éviter d’oublier un produit top dont quelqu’un m’avait parler ou que j’ai vu sur un blog également.

Évitez qu’il prenne une taille démentielle sinon il perdrait de son intérêt. Triez les informations qui sont à l’intérieur de temps en temps. Limitez-vous à un nombre de catégories, de couleurs ou de marques.

Faire du tri dans ses envies, ça aide. D’ailleurs, je vais faire le ménage dans mon cahier…

Eviter la frustration

Surtout le maître mot de tout ceci est d’éviter la frustration. Un petit plaisir est primordial pour le moral et d’utilité publique. Certaines d’offrent une glace, un gâteau, un livre. Moi, je m’offre un vernis à ongles…

Eviter de vous frustrer avec une date fixe d’achats et des petites sommes vous permettront de ne pas craquer d’un coup sur des choses énormissimes et de les regretter par la suite.

D’ailleurs le prochain et dernier article sera consacré aux Projets en tout genre que l’on trouve sur la bloggosphère: 10 pan projects, no-buy, etc…

Article de la même série:
Son budget bien à l’oeil #1 Etat des lieux
Son budget bien à l’oeil #2 Surveiller sa collection